LE REGARD DU CHAT


C’est toujours avec un immense plaisir que nous continuons à jouer « J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne » de Jean-Luc Lagarce, mise en scène par Estelle Bordaçar et c’est avec un non moins grand plaisir que la Compagnie a commencé à travailler

LE REGARD DU CHAT – de ALEJANDRO JORNET , mise en scène par David Noir

Un homme est mort : Trois femmes sont réunies pour le veiller : sa compagne, son ex-femme et leur fille. A cette veillée déjà fort peu conventionnelle, vient se joindre Emma, maîtresse occasionnelle du défunt et psychiatre de la fille. Chacune va nous livrer ses pensées et points de vue dans des monologues suivis de scènes dialoguées . Un homme, – fait également irruption dans la veillée des quatre femmes…
Construction originale, alternance des monologues et des dialogues aux tons et styles variés.